PAIN INDIEN VS.  PAIN NAPOLITAIN CAFONE

PAIN INDIEN VS. PAIN NAPOLITAIN CAFONE

Il existe différents types de pain indien : les trois formes les plus courantes sont le roti, le chapati et le naan

Quand ma mère m’envoyait acheter du pain, elle me disait invariablement : « Je recommande, quand tu y vas, tu dis que tu le veux bas et cuit« Et moi, tout aussi invariablement, j’en ai reçu un grand, légèrement cuit et pâteux. Evidemment alors à table, je prenais la miette, et laissais la croûte à mon père, selon lui, la meilleure part. Aujourd’hui, à 34 ans, et rien n’a changé, je fais toujours ça

Jaisalmer, une femme <a href=cuisine du pain roti indien avec du tawa » width= »1024″ height= »659″ >

Jaisalmer, une femme cuisine du pain roti indien avec du tawa

En Inde, la mie ne l’a pas encore inventé. Et je dois avouer que j’ai rencontré quelques difficultés à fabriquer la chaussure après avoir dévoré un Mr. poulet tikka masala. Heureusement, dans un pays où manger avec les mains ne dérange personne parmi mes convives, je n’ai eu aucun scrupule à lustrer l’assiette avec mon beau morceau de Chapati ou roti ou naan

Maintenant, voulant être un peu plus précis, je pourrais les classer ainsi : les chapati il se compose de farine de blé entier, d’eau et de sel, qui est écrasée comme une pizza d’un diamètre d’environ 12 cm puis cuite sur une plaque appelée tawa qui me rappelle tellement le texte ombrien (avec lequel mon père fait un pain qui c’est la fin du monde !). Le chapati peut alors également être exposé pendant un moment directement à la flamme nue, le faisant gonfler de vapeur, et sous cette forme, il est appelé Gujrathi phulka.

Pane indien, Naan

Naan

Il rôti c’est… ..exactement la même chose, en plus petit. Elle peut être réalisée avec des farines qui ne sont pas du blé, mais du riz ou du millet, entre autres pauvres en gluten, et puis à chaque fois elle prend un nom différent. Le roti est souvent cuit dans tandoori, ou dans un four cylindrique en argile, prenant le nom de tandoori roti.
Enfin (pour ainsi dire car il existe d’autres types de pain), mon préféré, le Naan, à base de farine blanche, de levure, de lait, de yaourt et de l’incontournable ghee, d’origine pakistanaise, servie nature, au beurre, à l’ail, ou lisse, au beurre, à l’ail. Si je dois vraiment faire une comparaison, ça ressemble à ce qu’ils nous emmènent à la pizzeria pour « grignoter » dès qu’on se met à table.
Le pain est pourtant un élément incontournable de la cuisine indienne, peut-être plus qu’un simple accompagnement et si l’on pense que très souvent, sinon toujours, on mange avec les mains (c’est-à-dire avec la main), le pain remplace complètement l’argenterie. Mais soyez sûr que, si par hasard, vous vous présentez chez un ami sans l’avoir prévenu, il y aura toujours des roti ou des chapatis prêts pour vous, car les Indiens, même lorsqu’ils ont peu à partager, le font toujours avec le cœur.


19 juillet 2024 17h37

Retour en haut